FANDOM


Description générale.Modifier

599px-The Earth seen from Apollo 17

Photo "Blue Marble" de la Terre, prise par Apollo 17.

La Terre, planète-mère de l'humanité, a bien changé au cours des siècles. Densément peuplée par plus de dix-sept milliards d'êtres conscients, elle n'est pas pour autant surpeuplée ou à cours de ressources, celles-ci venant en abondance des colonies. Révérée pour ses splendeurs naturelles, sa culture et ses nombreux divertissements, la Planète Bleue est devenu un centre diplomatique, touristique, industriel et scientifique de premier ordre.

D'immenses villes faites d'arcologies et de faubourgs disposés en cercles concentriques autour des vieux quartiers rassemblent la majeure partie de la population, intercalées de vastes parcs et réserves naturelles. Les nouvelles techniques d'urbanisme massif, l'abolition de la chasse, de l'élevage et de l'agriculture en surface ont permis de laisser une grande part à la nature, bien que celle-ci soit très différente de celle qui était connue au 21ème siècle. De nombreuses espèces animales et végétales ont disparu avec la suprématie de l'homme et l'ère industrielle, remplacées par des espèces génétiquement créées ou modifiées. Le bouleversement écologique des vingtième et vingt-et-unième siècle est bien terminé et un nouvel équilibre, introduit par l'être humain lui-même, a vu le jour : les forêts regorgent de plantes inconnues quelques siècles plus tôt, de prédateurs réintroduits, et de leurs proies. Le climat est contrôlé via un réseau de satellites, les cyclones et tempêtes étant détournées ou éliminées dans l'oeuf. De même, le réchauffement climatique global entamé au vingtième siècle a été complètement annulé, supprimant du même coup le problème de la montée des eaux. Les terriens jouissent d'un climat stable et les catastrophes naturelles, prévues ou annulées à l'avance, ne font plus que bien peu de victimes.

Mais tout n'est pas tout rose sur le berceau de l'humanité. Alors que les puissances coloniales s'y livrent à une course à la technologie, aux nouveaux membres, aux planètes voire aux revendications territoriales et désaccords géopolitiques classiques, la Terre est devenue, au fil du temps, le havre des gérontocrates. Dotée d'une population physiquement jeune mais dont la moyenne d'âge atteint aujourd'hui les 90 ans, presque immortelle dans la plupart des pays, elle se retrouve petit à petit dépassée par ses colonies où l'essentiel des jeunes émigrent. Le taux de natalité y est faible, les nouveaux emplois très rares, et la population y stagne depuis cinquante ans. Bien que son statut de centre de la civilisation post-humaine soit encore réel, elle perd de sa superbe alors que les colonies affirment leur indépendance et s'éloignent peu à peu des blocs d'Etats dont elles étaient issues. Si elle fut la puissance des 22ème et 23ème siècle, il est clair que le 24ème sera celui des nations spatiales. Cet état de fait pousse les terriens, obligés de rivaliser économiquement avec ces nouveaux états, à se rapprocher et à oublier leurs différences. La possibilité d'une unification, si elle est encore l'apanage des philosophes utopistes et des rêveurs et se heurte toujours aux divergences d'opinion et particularismes étatiques, n'a sans doute jamais été aussi proche. Cela nécessiterait malheureusement de renoncer à une souveraineté qui a déjà beaucoup souffert, et de s'aliéner définitivement les colonies membres des blocs terriens. De plus, la menace du Kazakhstan, dictature militaire eugéniste ayant passé un accord d'assistance avec son homologue brésilienne, empêche encore toute négociation à ce niveau et menace de déséquilibrer la fragile balance des grandes puissances.

Nations et blocs terriens.Modifier

Terre final

La Terre en 2286.

Aperçu rapide des différents blocs et alliances ayant leur capitale sur la planète Terre.






Union Européenne.Modifier

Voir aussi Liste des Etats-membres de l'Union Européenne.

Fiche de référence rapide.Modifier

1986 European flag

Drapeau de l'Union Européenne.

  • Capitale : Bruxelles.
  • Territoire.
    • Etats-membres de la métropole : 65.
    • Superficie : environ 10 595 380 km².
    • Etats-membres outre-espace : 5.
    • Colonies : 24.
  • Population.
    • En métropole : 1 881 194 800 habitants.
    • Densité : 177 hab/km²
    • Outre-espace : 562 000 000 habitants.
  • Formation.
    • Traité de Paris : 18 avril 1951
    • Traité de Rome : 25 mars 1957
    • Traité de Maastricht : 7 février 1992
    • Traité de Lisbonne : 13 décembre 2007
    • Constitution : 25 septembre 2049
  • Composantes.
    • Coopération policière et judiciaire.
    • Défense commune.
    • Marché commun.
    • Union douanière.
    • Union économique et monétaire.
    • Union coloniale.
  • Gouvernement.
    • Forme : techno-démocratie corporatiste qui prend des décisions à effet direct dans les Etats-membres. Parlement (législatif), Conseil (exécutif) et Haute-Cour (judiciaire) dont les membres sont issus des différents Etats.
    • Présidence actuelle : Olava Jorgensen (52 ans, Scandinavie, mandat 2284 - 2291).
  • Economie.
    • Produit intérieur brut : €63.992 trillions (estimation 2286).
    • Monnaie : Euro.
  • Forces armées.
    • Personnel militaire (en milliers) : 500 + 2800 cybershells et bioshells (réserve : 200 + 1000).
    • Troupes navales : 12 porte-avions, 72 destroyers, 61 frégates, 45 corvettes, 115 sous-marins.
    • Troupes aériennes : 2 500 chasseurs, 400 bombardiers.
    • Troupes spatiales : 52 VDS, 27 VAP, 21 stations spatiales.
    • Nucléaire : 21 armes à fusion.

Description.Modifier

L'Union Européenne est le précurseur des zones d'intégrations régionales qui façonnent aujourd'hui le paysage mondial. Elle fut le premier groupe d'Etats à abandonner une partie de leur souveraineté pour construire un bloc unifié, plus puissant que la somme de ses membres et surtout, en paix.

L'Union Européenne n'a fait que prospérer depuis ses premières années. Après amendements et acceptation du Traité de Lisbonne, elle s'étendit à la Croatie, à l'Albanie et à la Macédoine en 2011, puis à la Norvège en 2016. Les Balkans ne furent pas entièrement intégrés avant 2030; quant à la question turque, elle ne fut résolue qu'en 2060, après le retrait des troupes sur l'île de Chypre et la libération du Kurdistan sous l'impulsion du Califat Islamique, menant à l'inclusion de la Turquie et celle, plus progressive, des nations du Causase. Elle s'étendit par la suite à une partie des nouvelles nations d'Amérique du Nord, le Québec restant à l'écart pour des désaccords politiques quant à l'agriculture et à l'industrie de la pêche. Les derniers membres furent la Suisse qui n'accepta pas son entrée dans l'Union avant 2174 et la Russie en 2261.

L'UE fut, pendant les 22 et 23ème siècles, très impliquée dans la colonisation de l'espace et les guerres interstellaires qui s'ensuivirent, ce qui est sans doute la cause de sa relative stagnation sur Terre. Délaissant sa présence dans le système solaire, elle concentra ses efforts sur la colonisation et l'exploitation d'Alpha du Centaure, de Sirius et, plus tard, de Capella et de Kappa 1 Ceti. On trouve également des comptoirs commerciaux et des colonies mineures européennes dans beaucoup d'autres systèmes, notamment Zeta Reticuli et Arcturus.

Sa politique très libérale en matière de colonisation lui permit d'éviter la plupart des problèmes liés à l'accession des colonies à l'indépendance. L'UE n'échappe pourtant pas à l'éloignement progressif des Etats coloniaux ainsi créés et, petit à petit, s'est décantée en un système à deux vitesses : les Etats de la métropole, liés et très peu souverains et les Etats coloniaux, lointains et de plus en plus particularistes. Alors que certaines colonies d'Alpha du Centaure ont récemment quitté l'UE pour rejoindre leur propre alliance régionale, celle-ci se renferme petit à petit sur elle-même et semble à nouveau se focaliser sur la planète Terre.

Ses objectifs politiques principaux sont la protection contre les menaces et les escarmouches à la bordure russo-kazhake et, surtout, la fusion avec l'Union Arctique pour laquelle les négociations sont en cours depuis 2260 et furent ralenties par la dernière guerre dans le système d'Altaïr. Si elle devait se concrétiser, l'Union Eurasienne ou Eurarctique ainsi créée prendrait une nouvelle dimension, dont certains pensent qu'elle pourrait être l'embryon d'une unification terrienne. Les spéculations les plus optimistes placent cette union pour le tournant du 24ème siècle.

L'Union Européenne est toujours l'une des premières puissances mondiales. Au fil des années, les identités nationales se sont affaiblies au profit de l'identité européenne, faisant naître un véritable nationalisme et patriotisme européen dans le cours du 22ème siècle, mais qui s'est très fortement affaibli chez les dernières générations. Inventrice de son propre système politique, celui-ci s'est étendu à de nombreuses autres nations et consiste en une technocratie à démocratie directe qui met à contribution les représentants d'un secteur particulier de l'économie; il est en application dans son principe et avec de nombreuses variations de forme dans l'essentiel des Etats-membres. Son mode de gestion se veut scientifique et est assisté par des intelligences numériques super-intelligentes, ce qui, contrairement aux prévisions des utopistes, n'empêche que partiellement les scandales et autres problèmes politiques.

L'Union Européenne soutient les Etats-Unis d'Amérique du Sud à l'encontre du Brésil, le Turkestan et les rebelles du Kazakhstan à l'encontre de ceux-ci. Récemment, elle tente d'améliorer les relations tendues avec la Chine qui pourrait s'avérer un argument de poids si les menaces de guerre avec le Kazakhstan se confirmaient. L'opinion publique majoritaire veut quant à elle éviter le conflit à tout prix.

Califat Islamique.Modifier

Voir aussi Liste des Etats-membres du Califat Islamique.

Fiche de référence rapide.Modifier

Caliphat flag

Drapeau du Califat Islamique.

  • Capitale : Médine.
  • Territoire.
    • Etats-membres de la métropole : 22.
    • Superficie : environ 11 400 000 km².
    • Etats-membres outre-espace : 2.
    • Colonies : 12.
  • Population.
    • En métropole : 1 743 670 000 habitants.
    • Densité : 152,9 hab/km²
    • Outre-espace : 215 000 000 habitants.
  • Formation.
    • Traité de Médine : 26 août 2049
    • Traité de Koweit City : 2 février 2096
    • Traité de Téhéran : 8 septembre 2116
    • Traité de Dubaï : 6 mars 2148
  • Composantes.
    • Coopération policière et judiciaire.
    • Défense commune.
    • Marché commun.
    • Union douanière.
    • Union économique et monétaire.
    • Union coloniale.
  • Gouvernement.
    • Forme : Monarchie élective avec conseils ministériels et législatifs composés de membres des différents Etats et théocratie légère.
    • Présidence actuelle : Abdullah II (109 ans, Irak)
  • Economie.
    • Produit intérieur brut : €61.492 trillions (estimation 2286).
    • Monnaie : Dirham.
  • Forces armées.
    • Personnel militaire (en milliers) : 200 + 3000 cybershells et bioshells (réserve : 150 + 800).
    • Troupes navales : 7 porte-avions, 78 destroyers, 78 frégates, 110 corvettes, 95 sous-marins.
    • Troupes aériennes : 2 700 chasseurs, 850 bombardiers.
    • Troupes spatiales : 22 VDS, 4 VAP, 9 stations spatiales.
    • Nucléaire : 8 armes à fusion.

Description.Modifier

En 2020, la guerre en Iran se termine avec un bilan catastrophique pour la Coalition menée par les Etats-Unis. Malgré cette amère défaite qui scella la fin des grands jours de la diplomatie américaine, ce conflit mené dans un pays déjà fort instable ne fut pas sans conséquences. La guerre civile qui s'ensuivit, menée par les élites étudiantes et un peuple fatigué de l'oppression, permit l'avènement d'une forme de monarchie constitutionnelle concrétisée par le retour des Shah au pouvoir en 2029. Les troubles qui s'ensuivirent dans tout le Moyen-Orient ramenèrent des semblants de démocratie dans de nombreux pays tandis qu'une politique de détente était menée par la diplomatie européenne.

La dépendance vis à vis du pétrole touchant à sa fin, les nations du Moyen-Orient comprirent l'impérieux besoin de transformer leurs industries et de mettre en commun leurs moyens à l'image de ce qui fut fait en Europe. Signé en 2049, le Traité de Médine mis en oeuvre une première phase de l'intégration par une politique économique commune destinée à la réorientation d'économies en passe de perdre leur première source de revenu.

Alors que les sociétés de la région se modernisaient et se libéralisaient, les industries de haute technologie et les laboratoires de recherche et développement fleurissaient, au point que le jeune Califat Islamique devint la première puissance technologique au cours du 22ème siècle. Aujourd'hui, le Califat est l'une des démocraties les plus libérales du monde, allant jusqu'à refuser l'usage de l'ingénérie mémétique pour lutter contre les nouveaux dangers, les dissensions et les terrorismes. Théocratie de symbole, il rassemble surtout les trois fois sémitiques majeures dans un ensemble cohérent et plus ou moins pacifique même si les croyants d'autres religions bataillent encore sans violence contre la discrimination, notamment en ce qui concerne les hautes fonctions politiques. Le Califat fut le premier à octroyer des droits humains aux intelligences numériques et est le seul à en accorder également aux intelligences presqu'humaines et aux animaux évolués. La possession de bioroïdes et androïdes y est en conséquence toujours prohibée.

Petite puissance coloniale, le Califat se contente du minimum requis qui lui permet de rester au rang de grande puissance et se concentre surtout sur sa politique terrestre. Proche de l'Union Européenne, il se prépare notamment à l'inéluctable conflit contre le Kazakhstan, mais ses orientations pacifistes le poussent à user de la voie diplomatique pour éloigner ou empêcher celui-ci le plus longtemps possible.

Union Arctique.Modifier

Voir aussi Liste des Etats-membres de l'Union Arctique.

Fiche de référence rapide.Modifier

Union arctique

Drapeau de l'Union Arctique.

  • Capitale : Québec City.
  • Territoire.
    • Etats-membres de la métropole : 9.
    • Superficie : environ 15 200 000 km².
    • Etats-membres outre-espace : 0.
    • Colonies : 3.
  • Population.
    • En métropole : 122 000 000 habitants.
    • Densité : 8.02 hab/km²
    • Outre-espace : 67 000 habitants.
  • Formation.
    • Traité de Québec City : 20 juillet 2163
    • Traité de Novosibirsk : 11 août 2211
  • Composantes.
    • Alliance militaire.
    • Coopération policière et judiciaire.
    • Union douanière.
    • Marché commun.
    • Zone de libre-échange.
  • Gouvernement.
    • Forme : techno-démocratie à l'européenne, les gouvernements locaux conservent beaucoup de pouvoir.
    • Présidence actuelle : Jules Tremblay (78 ans, Québec, mandat 2284 - 2288)
  • Economie.
    • Produit intérieur brut : €17.1 trillions (estimation 2286).
    • Monnaie : monnaies nationales.
  • Forces armées.
    • Personnel militaire (en milliers) : 10 + 760 cybershells et bioshells (réserve : 15 + 500).
    • Troupes navales : 40 destroyers, 26 frégates, 53 corvettes, 41 sous-marins.
    • Troupes aériennes : 800 chasseurs, 200 bombardiers.
    • Troupes spatiales : 4 VDS, 0 VAP, 2 stations spatiales.
    • Nucléaire : néant.

Description.Modifier

L'Union Arctique est née comme une simple organisation de coopération économique entre les nouveaux Etats du nord qu'étaient le Québec, Nunavut, le Groënland et l'Alaska. Le Canada, l'un des instigateurs de cette coopération, ne s'est pas engagé plus loin que les premiers niveaux d'intégration et subsiste en ce qui concerne l'union douanière et le marché commun, mais pas l'alliance militaire bien que les relations soient plutôt bonnes. C'est la guerre civile russe et l'insurrection des Républiques sibériennes qui donna le coup d'envoi d'une intégration supérieure lorsque celles-ci, nouvellement libérées, firent part de leur volonté de rejoindre l'Union pour se protéger des velléités des dictatures d'Asie Centrale et d'Extrême-Orient, ainsi que des volontés de reconquête de la part de la Russie.

Si l'Union Arctique reste une puissance mineure, elle présente un immense potentiel et est le dernier pôle de développement de la planète Terre. Colonisant peu voire pas du tout, elle se concentre sur son large territoire encore très peu peuplé, notamment en ce qui concerne les plaines sibériennes. Ce dépeuplement relatif dû aux conditions difficiles a pour conséquence que la population de l'Union Arctique connaît des taux d'accroissement bien supérieurs à ceux des régions plus peuplées de la planète. L'Union a donc une population véritablement jeune et dynamique constituée en plus grande partie d'androïdes, d'infomorphes divers et de posthumains adaptés à ses déserts froids. Ses pays sont des paradis fiscaux ou à touristes notoires, mais disposent également d'industries et de laboratoires scientifiques florissants qui, s'ils n'ont pas encore rattrapé l'ampleur du développement des autres Etats, sont dores et déjà plus efficaces en regard des ressources dépensées.

L'Union Arctique entretient des liens privilégiés avec l'Union Européenne mais, jalouse de son indépendance et de ses particularités, refuse encore de fusionner avec elle. Résolument neutre, elle ne se prononce que peu en matière de politique étrangère et maintient des relations amicales avec à peu près tous les blocs de la Terre, mais aussi avec de nombreux Etats coloniaux.


Union Socialiste Trans-Pacifique.Modifier

Voir aussi Liste des Etats-membres de l'USP.

Fiche de référence rapide.Modifier

UST flag

Drapeau de l'Union Socialiste Trans-pacifique.

  • Capitale : Singapour.
  • Territoire.
    • Etats-membres de la métropole : 26.
    • Superficie : environ 8 400 000 km².
    • Etats-membres outre-espace : pas d'indépendance coloniale.
    • Colonies : 32.
  • Population.
    • En métropole : 1 933 510 000 habitants.
    • Densité : 230,1 hab/km²
    • Outre-espace : 525 000 000 habitants.
  • Formation.
    • Pacte de Lima : 21 janvier 2074
  • Composantes.
    • Coopération policière et judiciaire.
    • Défense commune.
    • Marché commun.
    • Union douanière.
    • Union économique et monétaire.
    • Union coloniale.
  • Gouvernement.
    • Forme : gouvernement à parti unique infosocialiste et éléments de démocratie directe.
    • Présidence actuelle : Francisco Ramirez de la Cal (48 ans, Chili, mandat 2283 - 2290)
  • Economie.
    • Produit intérieur brut : €53.3 trillions (estimation 2286).
    • Monnaie : crédit infosocialiste.
  • Forces armées.
    • Personnel militaire (en milliers) : 800 + 2600 cybershells et bioshells (réserve : 400 + 1200).
    • Troupes navales : 14 porte-avions, 80 destroyers, 75 frégates, 92 corvettes, 160 sous-marins.
    • Troupes aériennes : 2 100 chasseurs, 700 bombardiers.
    • Troupes spatiales : 41 VDS, 22 VAP, 18 stations spatiales.
    • Nucléaire : 40 armes à fusion.

Description.Modifier

Créée à la fin du 21ème siècle, l'Union Socialiste Transpacifique est issue de gouvernements à tendance politique convergente, à l'instar du bloc communiste ou de l'OTAN du 20ème siècle. Son idéologie, l'infosocialisme, consiste en le refus de la propriété intellectuelle. Brevets et droits d'auteur sont étatisés. Dans un monde où l'essentiel des richesses reposent sur l'information, une telle mesure posa de nombreux problèmes aux nations occidentales jusqu'à causer une guerre froide qui dura une bonne partie du 22ème siècle. Elle est surtout fondée sur l'idée que si une population dispose de licences gratuites, que ce soit en ce qui concerne les modèles de vêtements, les variétés de nourritures et d'espèces vivantes mais aussi toute invention technologique imaginable, elle pourra enfin vivre l'utopie d'une société égalitaire où les biens ne coûteraient que le prix de leurs matières premières. Cet exploit devait être rendu possible par l'invention et la production de masse d'assembleurs universels performants.

Les embargos et boycotts des Etats occidentaux, spécialement de l'Union Européenne, des Etats-Unis et du Califat Islamique, minèrent l'économie du bloc infosocialiste pendant la guerre froide. Dans les faits, les gouvernements infosocialistes étaient autoritaires et violents, ne parvenant pas à nourrir une population toujours croissante dans laquelle les mouvements de rébellion se généralisaient. En 2190, alors que l'empire colonial infosocialiste naissait péniblement, il était généralement cru qu'à l'instar de la défunte URSS, cette nouvelle utopie était condamnée à ne pas passer le tournant du siècle.

Les erreurs de l'Histoire ne se répètent pas toujours. Basant sa stratégie sur une colonisation agressive pour se tailler un espace vital et accéder aux matières premières qui lui étaient refusées par les autres Etats, le bloc infosocialiste parvint à se stabiliser et à remonter la pente dès le début du 23ème siècle, lorsqu'un mouvement dissident réussit un coup de force sur le Parti pour en prendre la tête. Alors que des droits de démocratie directe étaient accordés au peuple maintenant nourri à satiété, les mouvements rebelles étaient absorbés via une savante utilisation de l'ingénérie mémétique. La nouvelle génération du Parti infosocialiste instaura, au fil des années, une forme de démocratie directe faisant usage des dernières technologies pour récolter les avis et les opinions de la population.

Aujourd'hui, le bloc infosocialiste est une puissance terrienne et spatiale majeure. Sans avoir atteint l'utopie en laquelle ses fondateurs croyaient, il est l'un des systèmes les plus égalitaires qui puisse exister, au détriment de la liberté individuelle et d'entreprise. Bien que la majorité de la population y mange à sa faim, le léger retard causé par les troubles qui l'agitèrent pendant son premier siècle d'existence est difficile à compenser et le niveau de vie y est généralement moins élevé qu'ailleurs. Les efforts récents de détente ont permis d'améliorer les relations internationales de façon spectaculaire et les Etats de l'USP sont maintenant pleinement acceptés au sein de la communauté internationale. La menace d'une guerre avec l'Union du Pacifique a presque entièrement disparu et les deux blocs ont récemment fait appel à la médiation de l'Union Arctique pour résoudre leurs différends territoriaux sans conflit.

Union Africaine.Modifier

Voir aussi Liste des Etats-membres de l'Union Africaine.

Fiche de référence rapide.Modifier

AfricanFlag

Drapeau de l'Union Africaine.

  • Capitale : Johannesburg.
  • Territoire.
    • Etats-membres de la métropole : 38.
    • Superficie : environ 15 000 000 km².
    • Etats-membres outre-espace : 3.
    • Colonies : 16.
  • Population.
    • En métropole : 1 900 000 000 habitants.
    • Densité : 126.6 hab/km²
    • Outre-espace : 360 000 000 habitants.
  • Formation.
    • Création en 2002
    • Traité de Tripoli : 30 août 2141
    • Constitution : 1er décembre 2160
  • Composantes.
    • Coopération policière et judiciaire.
    • Défense commune.
    • Marché commun.
    • Union douanière.
    • Union économique et monétaire.
    • Union coloniale.
  • Gouvernement.
    • Forme : système parlementaire représentatif, les gouvernements locaux ont une large autonomie jusqu'au niveau provincial.
    • Présidence actuelle : Chanya Abasi (62 ans, Kenya, mandat 2285-2293).
  • Economie.
    • Produit intérieur brut : €52.6 trillions (estimation 2286).
    • Monnaie : Rand.
  • Forces armées.
    • Personnel militaire (en milliers) : 1200 + 1500 cybershells et bioshells (réserve : 500 + 600).
    • Troupes navales : 6 porte-avions, 60 destroyers, 41 frégates, 60 corvettes, 41 sous-marins.
    • Troupes aériennes : 1 800 chasseurs, 600 bombardiers.
    • Troupes spatiales : 21 VDS, 12 VAP, 11 stations spatiales.
    • Nucléaire : néant.

Description.Modifier

S'il est un continent qui fut défavorisé par l'Histoire, ce fut bien l'Afrique. Constituée de pays pauvres en proie aux dictatures militaires et aux guerres civiles, elle ne commença à rattraper son énorme retard de développement qu'à la fin du 21ème siècle, lorsque de nombreuses entreprises - notamment textiles - de pays de l'hémisphère nord vinrent s'y installer pour profiter d'une main d'oeuvre peu revendicatrice et bon marché. Si cette "exploitation" fut dénoncée par de nombreuses organisations non-gouvernementales, elle eut, à l'instar de celle qui se déroula au vingtième siècle dans les pays d'Asie du Sud-Est, pour conséquence d'enrichir progressivement les Etats et leurs populations tandis que les nouvelles perspectives industrielles les poussaient à se stabiliser.

C'est l'Afrique du Sud qui joua le plus grand rôle dans le développement et la stabilisation du continent noir, assistée par les autres démocraties de l'époque, notamment la Libye, l'Ouganda et l'Ethiopie. De coups d'état en négociations, de révolutions en industrialisation massive, l'Union Africaine d'après 2141 façonna le visage du continent par des méthodes souvent aussi controversées qu'efficaces. Les soixante dernières années du 22ème siècle virent les influences de tous les Etats développés soucieux de se réserver une part importante du gâteau diplomatique qu'apporterait le soutien à telle ou telle faction.

Etat après Etat, l'Union Africaine finit par englober les côtes d'Afrique du sud, puis d'Afrique de l'ouest. Elle est aujourd'hui l'un des acteurs principaux de la colonisation spatiale, notamment grâce à la construction du premier ascenseur spatial au Kenya. Ses pays, bien que complètement industrialisés, souffrent toujours d'un retard technologique et économique accumulé au cours des siècles qui est en voie d'être compensé. Son gouvernement central est une démocratie autoritaire dont la politique de stabilité est fondée sur une doctrine d'intégration culturelle globale promouvant une identité pan-africaine plutôt que nationale. Les relations diplomatiques sont au beau fixe avec l'Union Socialiste Trans-Pacifique, les dirigeants africains ayant toujours adhéré à l'idéal infosocialiste et intégrant même certains éléments de cette doctrine dans leurs propres Etats. Ces accointances vues d'un mauvais oeil par le passé posent moins de problèmes à mesure que progresse la politique de détente des démocraties libérales vis-à-vis de l'UST. L'Union Africaine est en guerre froide avec les dictatures d'Afrique centrale, principalement la République des Deux Congos. Elle y offre son soutien aux rebelles et de nombreux affrontements sporadiques ont lieu le long de ses frontières.

Union Nord-Américaine.Modifier

Fiche de référence rapide.Modifier

Usna

Drapeau de l'Union Nord-Américaine.